Le 15 mai 2022, la population votera sur la modification de la Loi sur la transplantation. Cette loi propose d’introduire le principe de consentement présumé au sens large concernant le don d’organes.